2021-cadillac-xt6-0051623269165951.jpegLe segment des VUS de luxe à trois rangées de sièges n’est peut-être pas celui qui frappe le plus l’imaginaire, il n’en demeure pas moins très important pour les acheteurs qui recherchent autre chose qu’un simple véhicule spacieux pour transporter la famille.
 
Chez Cadillac, avant de passer à l’Escalade, une solution offrant un excellent rapport qualité-prix est proposée depuis 2020 avec le XT6. Chez Infiniti, on possède un véhicule très similaire avec le QX60 et ce dernier fait peau neuve pour 2022.
 
Est-il plus intéressant que le XT6 ? Non. Voici trois arguments qui permettent au représentant de Cadillac de s’imposer vis-à-vis son rival.
 
La conduite semi-autonome
 
Chaque modèle peut être équipé d’un système de conduite semi-autonome. C’est la moindre des choses avec un modèle de luxe. Avec le QX60, le système prend le nom de ProPilot Assist, un nom qu’on a vu naître chez Nissan. Le dispositif fonctionne bien, mais uniquement sur de courtes distances. Il finit toujours par redemander au conducteur de prendre le contrôle.
 
Avec le Super Cruise de Cadillac, le pilote peut lâcher le volant sur de très longues distances, à condition de garder les yeux sur la route. En fait, le système peut reconnaître environ 320 000 km d’autoroutes à travers l’Amérique du Nord, ce qui en fait un compagnon de voyage incroyable.
 
Les moteurs

Chaque VUS propose une mécanique V6 (3,5 litres chez Nissan, 3,6 chez Cadillac). Si le moteur japonais est fiable et éprouvé, celui de Cadillac est un bourreau de travail incroyable et il a aussi fait ses preuves. Surtout, avec une masse importante à tirer, les 15 chevaux supplémentaires qu’il met sur la table sont à considérer. En effet, il livre 310 chevaux contre les 295 du bloc Nissan.
 
Et ce n’est rien. Pour ceux qui recherchent une solution plus économique à tous les points de vue, le très souple 4-cylindres turbo de 2 litres de GM peut être mis à contribution avec le XT6.
 
De l’espace
 
Enfin, à l’intérieur, même si les deux véhicules sont plutôt spacieux, celui de Cadillac propose un petit plus là où ça compte. À la troisième rangée, les occupants profitent d’un dégagement de 945 mm, ce qui permet au XT6 dominer la catégorie à ce chapitre. Or, avec les modèles offrant trois rangées de sièges, c’est la dernière qui est sacrifiée et ceux invités à y monter doivent payer le prix. Pas avec le XT6. De plus, parce qu’on profite de ce dégagement supplémentaire, ça se reflète aussi dans le volume de chargement total derrière la première rangée de sièges. On parle de 2229 litres pour le Cadillac, 2135 pour le QX60.
 
Les petits détails, là où ça compte ; voilà l’essence même du Cadillac XT6.
 
Catégories: News

Abonnement à notre blogue